Présentation des Assises Territoriales

Les Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche doivent assurer la consultation et la participation la plus large possible. Pour permettre la mobilisation et l’écoute de chacun, personnes et organisations, acteurs, bénéficiaires et partenaires, des Assises territoriales ont été organisées avant la mi-octobre.



Les Assises territoriales doivent permettre de répondre à deux exigences :

  • donner la parole à ceux qui en ont été souvent privés pour favoriser les initiatives et échanges locaux ;
  • organiser la réflexion et la synthétiser afin de faire émerger des propositions, consensuelles ou non, qui serviront de base de réflexion aux Assises nationales.

Chaque rapporteur territorial doit transmettre un rapport de 25 pages au Comité de pilotage des Assises avant le 1er novembre. Le rapport doit en particulier synthétiser les propositions relatives aux 3 thèmes nationaux des Assises. Le Rapporteur territorial est le garant de la qualité méthodologique des débats et de la production qui en est issue. Il veille au respect des principes qui animent ces Assises.


Le périmètre géographique des Assises territoriales correspond à :

  • une région administrative dans la plupart des cas ;
  • un regroupement de régions, à leur initiative ;
  • deux territoires d’Outre-Mer ayant des établissements universitaires ;
  • un « ailleurs » ouvert au reste du monde.

 

Chaque contributeur choisit les Assises territoriales auxquelles il souhaite participer en fonction de son domicile, de sa région d’origine, de son passé professionnel, de son intérêt thématique… Participer aux Assises du territoire où l’on vit est toutefois à privilégier. Chaque contributeur individuel ou associatif ou entreprise ne participe qu’à une seule des Assises territoriales.
 

Un territoire spécifique « ailleurs » est créé pour écouter l’avis et les propositions de différentes catégories de personnes, associations et entreprises peu rattachées à un territoire régional :

 

  • les Français partis étudier ou travailler momentanément ou s’étant installés à l’étranger ;
  • les personnels des établissements français à l’étranger (chercheurs des IFRE, enseignants dans les formations délocalisées d’universités ou écoles françaises…) ;
  • les chercheurs, enseignants, universités et organismes de recherche étrangers collaborant avec l’enseignement supérieur et la recherche en France ;
  • les entreprises étrangères collaborant avec des chercheurs français ;
  • les organisations étrangères (entreprises, administrations, associations…) employeurs potentiels de jeunes diplômés français.

 

Le rapporteur territorial veille à ce que soit traitée chacune des thématiques proposées à la discussion :

  • Agir pour la réussite de tous les étudiants ;
  • Donner une nouvelle ambition pour la recherche ;
  • Concevoir le nouveau paysage de l’enseignement supérieur et de la recherche.

La déclinaison de ces trois thématiques en sujets est détaillée sur la page concernée du site. Il est possible d’enrichir cette liste en ouvrant d’autres sujets à la discussion, qu’il s’agisse de problématiques spécifiques au territoire ou à vocation nationale.
 

Les Assises territoriales ont été l’occasion d’une participation du plus grand nombre, acteurs, bénéficiaires ou acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche. Les contributions collectives, regroupements locaux ou thématiques sont toutefois à privilégier. Les contributions déposées sur ce site sont regroupées et traitées par les Rapporteurs territoriaux.

Selon leurs modalités d’organisation, décidées dans chacun des territoires, les Assises territoriales elles-mêmes peuvent se tenir avec un nombre limité de participants. Alors, l’équilibre entre les femmes et les hommes, celui des origines géographiques et professionnelles, la représentation juste et équilibrée des principales catégories d’acteurs, de bénéficiaires et de partenaires de l’enseignement supérieur, de la recherche et du monde socio-économique sont autant de principes auxquels le rapporteur territorial doit veiller.

Une page dédiée à chaque territoire est ouverte depuis le 03 septembre 2012 sur ce site internet des Assises, accessible depuis la carte des territoires. Vous y trouverez des informations relatives aux spécifications locales de l’organisation de ces Assises territoriales, aux dates auxquelles celles-ci se sont tenues, ainsi qu'au rapporteur territorial.  Certains territoires ont ainsi pu développer des pages internet spécifiques concernant l’organisation et l’animation de ces Assises territoriales.



 

L’organisation des Assises a été confiée conjointement au Président de Région, au Recteur et au Préfet de Région, afin de permettre à tous ceux qui participent à l’enseignement supérieur et la recherche dans les territoires de pouvoir apporter leur contribution aux Assises territoriales. Les services de l’Etat en région et la Région déterminent les modalités de déroulement des Assises les plus adaptées aux spécificités de chaque territoire. Le Rapporteur territorial a été associé de près à cette organisation de manière à ce qu’elle contribue à refléter la dynamique des échanges.

Liste des rapporteurs territoriaux >

Note méthodologique du Comité de pilotage >

 

Chaque territoire a organisé ses Assises territoriales selon ses propres modalités, avant mi-octobre 2012. La durée de ces Assises a été comprise entre 1 et 3 jours. Les synthèses des Rapporteurs territoriaux ont été transmises au Comité de pilotage des Assises avant le 01er novembre 2012.
Ces Assises territoriales ont été préparées par des réunions internes aux établissements ou aux structures selon les modalités d’organisation et les initiatives locales.


Le Comité de pilotage comprend les échanges avec les Rapporteurs territoriaux comme fondés sur une dynamique de construction continue et un enrichissement mutuel. Aussi, des rencontres entre eux se sont tenues. Ces rencontres ont permis notamment de faire un bilan de la phase de consultation nationale, de coordonner l’organisation des Assises territoriales, de faire un bilan de l’organisation et de la tenue de ces Assises territoriales. Un espace de travail collaboratif a également facilité leur coordination.

L’articulation majeure entre les Assises territoriales et les Assises nationales correspond à la rédaction par le Rapporteur territorial d’une synthèse de 25 pages, focalisant notamment sur les propositions majeures et les débats ayant eu lieu.

Par ailleurs, chacune des Assises territoriales a envoyé une délégation de 5 membres, dont le Rapporteur territorial, pour participer aux Assises nationales. Le contenu de celles-ci est d’ailleurs déterminé par le Comité de pilotage, en lien avec les Rapporteurs territoriaux.Un retour sur les débats et conclusions des Assises nationales a été réalisé auprès des participants aux Assises territoriales.
 

Source : www.assises-esr.fr
Crédit : Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche
DELCOM - Département de la communication (DEPCOM)